Reporting de juillet 2015

C’est les vacances. Alors que je me promène autour de notre maison landaise, j’emprunte l’allée bordée de chênes qui longe au sud la prairie aux chevaux et au nord le bois fleurant la sève de pin. Du temps de mon grand-père, cette allée était jonchée de vieux et magnifiques chênes. Un jour, il dut les couper et les remplacer par de jeunes pousses. L’allée ne ressemblait plus à rien, mais il me dit : « je plante ces arbres pour vous, je ne serai plus là quand ils seront devenus grands et beaux ». Vingt-cinq ans plus tard, ces braves chênes qui ont survécu aux tempêtes (et elles sont sévères dans les Landes) et aux champignons forment une allée qui n’a jamais été aussi belle.

Je ne peux m’empêcher de penser, en me promenant dans cette allée, à des titres comme Sears, pris dans la tempête du retail aux Etats-Unis et pressée en bourse par les shorters. J’imagine parfaitement Lampert me dire, au sujet de Shop Your Way : « je plante ces graines pour vous, et dans cinq ans vous aurez une entreprise profitable et vous serez riche ».

La performance de ce mois de juillet 2015 est encore douloureuse : -1,12%. La faute à… Sears, dont le cours atteint des profondeurs abyssales. Je n’ai malheureusement rien à ajouter à mes deux précédents reportings. Je continue en effet d’investir dans Sears car jusque-là tout se passe à peu près comme prévu. Je tente tant bien que mal à acheter encore quelques obligations, mais les vendeurs se font plus rares…

Mouvements du portefeuille

  • En dehors de Sears et des obligations Sears, j’ai effectué deux petits achats dans le pétrole, dont Civeo, gentiment proposée sur le forum devenir-rentier.fr. Je précise que je n’ai aucune conviction sur l’évolution du cours du pétrole sur les prochaines années, mais je ne peux résister à la tentation d’acheter des titres si massacrés et si décotés.
  • J’ai soldé ma position en Plastivaloire, au cours de 59,10 EUR. Avec un dernier achat il y a trois ans à quelque 13 EUR, la culbute est plaisante ! Les nouvelles semblent très bonnes pour le groupe, et la bourse apprécie. Mais il n’y a plpus de décote sur actifs, et comme toujours, la suite est une histoire de projection et d’anticipation des résultats, ce que je ne sais pas faire. Je laisse donc filer le train, sans regret.
  • J’ai profité d’un trou d’air sur le cours d’EasyVista pour en acheter à 34,72 EUR. Il semblerait que le groupe ne soit plus très proche de l’équilibre, si ce n’est déjà fait, et que tous les contrats engrangés seront directement du bénéfice.
  • Le nettoyage de printemps s’est poursuivi en juillet, par la vente de mes lignes Esso et Plaza Centers (enfin !). Autant je suis bénéficiaire sur la première, autant sur l’autre, je suis très déficitaire. Je ne pense d’ailleurs pas jeter totalement l’éponge sur Plaza Centers car suite à un remaniement du management, il y a peut-être quelque chose à gratter….

Voilà pour ce très succint compte-rendu (il y aurait des choses à dire sur Awilco, WPX, ARCP … mais ce sera pour une prochaine fois). Bonnes vacances à tous.

 

Ce contenu a été publié dans Reporting. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Reporting de juillet 2015

  1. iro dit :

    Bonjour Boris,

    Je ne poste que trop rarement sur ton blog, mais ton introduction poétique m’a fait sourire.
     » Je plante ces graines pour vous, et dans cinq ans vous aurez une entreprise profitable et vous serez riche ». »
    Si devenir riche nécessite de braver la tempête de la volatilité de ce titre alors bravons la tempête en suivant le déroulé du plan de transformation.

    Tout est écrit :

    Iro

    • Boris dit :

      Oui Idir, la transformation de Sears est bien avancée, le reste n’est pour moi qu’une question de temps, quelles que soient les probables tempêtes à venir.

      Merci pour ton message.
      Boris

  2. Ben dit :

    55 M € de capitalisation pour Easyvista, ça me semble cher payé à ce prix là quand même non ? (même avec 20% de croissance par an). Il faudrait s’ orienter à fond sur la partie SaaS et réduire la voilure sur la partie Services trop intense en capital humain.

    • Boris dit :

      Bonjour Ben, je concède que le titre semble cher payé, même s’il m’est impossible d’établir un juste prix.
      Le potentiel est énorme et les concurrents se payent beaucoup plus chers qu’EasyVista. Et puis le patron est âgé.

      Je fais donc en quelque sorte un pari sur la revente de la société à moyen terme, avec comme sécurité la croissance à faible coût. Il est clair que ce n’est pas de l’investissement dans la valeur, mais bien un pari. On peut bien s’amuser une fois dans sa vie, non ? :-) Et pour info, j’ai déjà gagné pas mal d’argent avec ce titre sur le PEA de mon épouse.

      Boris

  3. Elodie dit :

    Pour Awilco (source site institutionnel):

    « Awilco Drilling PLC and Hess Limited have mutually agreed to release the WilHunter ahead of the 1st December 2015 contract date as a consequence of the successful early completion of the decommissioning program. There will be no negative financial repercussions to either party as a result of this early release.

    WilHunter is now moored at Invergordon and is being actively marketed against future opportunities.

    WilHunter is one of Awilco Drilling’s two Enhanced Pacesetter semi-submersibles and is equipped for operations in water depths up to 1,500ft.

    Aberdeen, 31 July 2015 »

    Si j’ai bien compris et que je n’ai pas fait de faute de traduction, il semble que la plateforme WilHunter ne soit plus louée alors qu’elle était réservée jusqu’au 01/12/2015. Par contre, je n’ai pas trouvé plus d’info quant à la date exacte de cessation du contrat. Je pense que nous en saurons plus lors des résultats trimestriels le 18/08.

    Bonnes vacances

    Elodie

  4. Pierre dit :

    Bonjour Boris,
    Comment comprends-tu le business modèle de ShopYourWay ?
    Sur la file du forum de l’IH, on parle en autre d’un système de gestion de programme de fidélité qui peut lier des partenariats avec d’autres marques ou retailers (WalMart ?), avec création d’un flottant grâce au système de points.
    Mais pourquoi les retailers ne ferait-ils pas eux-même leur propre système de fidélité afin d’exploiter eux même les données sur leurs clients ?
    En plus on ne sait pas encore combien d’argent SYW coûte, combien il rapporte, seulement qu’environ 70% des transactions chez Sears sont faite par des members (mais pas forcément en ligne et celles faites en ligne nécessitent peut être les magasins pour aller chercher la commande).
    Enfin quel intérêt pour le client de passer par SYW plutôt que par un système de cashback classique.Bref pour moi le projet, même s’il peut être potentiellement intéressant me semble risqué (des millions dépensés en promotions sans certitude de conserver les membres), difficile à analyser et pouvant être remplacé tant qu’il n’a pas atteint une taille critique de membres faisant leurs achats chez des retailers solides (amazon, Walmart …).

  5. Olivier A dit :

    Bonjour
    Pourquoi vendre Esso qui remonte en flèche depuis plusieurs mois ?
    Elle me semble encore décotée par rapport à ses actifs non?
    Cdlt

    • Boris dit :

      Bonjour Olivier, merci de votre question.

      Il y a originellement dans la vente d’Esso un souhait de concentration du portefeuille. Esso constituait une petite ligne de mon PEA. Pour être tout-à-fait honnête, j’ai de plus en plus de mal à suivre toutes les sociétés que j’ai en portefeuille, ce qui induit à mon sens un risque.

      Ensuite, à moins d’avoir raté quelque chose, je n’ai plus constaté de décote sur actifs. Je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi ni comment, j’ai tout simplement soldé ma ligne. Le fait que le cours « remonte en flèche » ne m’ayant aucunement infléchi dans ma décision.

      Cordialement,
      Boris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 69 = 77