Nouvelles du front

J’ai tant procrastiné en ce début février, que la date limite de publication du reporting de janvier est passée. Qu’à cela ne tienne, pour me faire pardonner, je vous livre la toute dernière newsletter que les abonnés du blog ont pu lire ce matin. La performance de l’ensemble du portefeuille au 30 janvier est de + 3,83%.

Je trouve que les événements que nous venons de vivre sur les marchés sont extrêmement instructifs. Pendant cette folle (mais pas si surprenante que ça) liesse sur les marchés européens, à laquelle j’ai assisté sans réellement participer, j’ai pu constater, en un temps record :

  • une remontée violente de l’euro,
  • une remontée un peu moins violente du pétrole,
  • une montée des tensions internationales avec plusieurs menaces de guerre généralisée sur le globe,
  • une réelle menace sur l’intégrité de l’euro.

Mais, tout semble aller pour le mieux, puisque finalement la BCE a décidé d’arroser tout le monde avec ses gros billets. Le marché est content et les politiciens pavoisent. Bien qu’il ne m’appartient pas de juger de la pertinence de l’intervention de la BCE, je ne comprendrai jamais pourquoi le marché reste focalisé uniquement sur la liquidité, dont finalement on ne sait plus que faire… Je remballe donc ma nouvelle watch list européenne (Danieli, Memscap, Jeronimo, etc.) que j’avais commencé à fouiller en début d’année, quand je trouvais des signaux très positifs sur les marchés (euro et pétrole faibles, notamment). Mais ça, c’était avant…

Concernant nos petites affaires personnelles, je viens de réaliser une première grosse augmentation de capital (il y en aura une deuxième en milieu d’année). Grosso modo, je double les fonds propres de Gamchi Capital. Ca fait un paquet de sous à placer rapidement. Mon idée est de profiter de la grosse diversification de mon portefeuille et de renforcer peu à peu les titres dans lesquels je crois le plus. En attendant, j’essaie de placer les abondantes liquidités en obligataire et continue de semer quelques puts…

Résumé de mes dernières transactions :

Pour placer mon cash, j’ai donc joué avec des thèmes connus, afin de ne pas improviser :

  • J’ai le sentiment que le spin-off REIT de Sears approche à grands pas. J’ai donc commencé à racheter des warrants SHLDW les considérant, à 21 USD meilleur marché que les actions à 34 USD.
  • Dans la famille Sears, je demande l’obligation : fidèle aux habitudes, j’emprunte des dollars à 3,5% pour acheter des obligations qui rapportent 8,5%. Après avoir vendu quasiment tout mon stock à 103 USD en janvier, je le rachète sous les 98 USD. Ce n’est pas pour faire un petit profit mesquin, c’est pour placer du cash (le cash en EUR reste en EUR) suite à l’augmentation de capital en attendant que les marchés chauffent un peu moins, et pour m’offrir une couverture contre le dollar, que je trouve trop volatil.
  • J’ai soldé ma ligne Actia Groupe, gros contributeur de ma performance en 2014. Les nouvelles sont bonnes. Mais je préfère vendre à un niveau de prix raisonnable (6,32 EUR) quand tout va bien dans un marché euphorique, alors que les fondamentaux historiques ne sont pas totalement excellents.
  • Il n’y a pas de bonne semaine sans l’achat d’une japonaise. Aujourd’hui j’ai acheté des titres Matsumoto, dont vous pouvez trouver une brève description sur le site des Daubasses. Le potentiel en terme de VANN est faible, mais j’apprécie que les cash-flows grossissent d’année en année. Comme j’ai décidé de mettre encore plus le paquet sur le Japon, il s’agit de ma plus grosse ligne (japonaise).
  • J’ai également profité de l’offre d’OPA sur Books-a-million pour solder ma position, à 2,54 USD. Je ne gagne rien sur cette ligne, deux ans après mon achat, grâce à la remontée du dollar. Il semblerait que l’affaire ne soit pas terminée, la justice ayant été saisie pour clarifier l’offre, jugée abusive par certains actionnaires. Il y a peut-être un coup à jouer. Mais ce sera sans moi.
  • Suite à l’envolée du titre cette semaine (+111% depuis mon achat), je me suis allégé en Art Vivant. Pour une fois le timing a été bon, puisque le titre a perdu 30% juste après. J’ai passé un nouvel ordre d’achat.
  • Et j’ai pris un petit risque sur Portugal Telecom, avec un timing exécrable. Le dossier est intéressant, avec une actualité brûlante (je parle du rachat par Altice). Les actifs sont là, mais la dette aussi. Je ne développe pas plus car je considère que ce n’est pas nécessairement une bonne idée. J’en ai pris une petite louchée à 0,88 EUR, « pour voir ».

Nouvelles des titres détenus en portefeuille :

  • Le fonds activiste Corvex s’est renforcé dans ARCP, portant sa participation à 7,7% du capital du REIT. Il a également écrit une lettre au management le pressant d’agir en faveur des actionnaires. Nous verrons bien ce que cela donnera…
  • Une agréable nouvelle pour les actionnaires de Cofidur : le chiffre d’affaires consolidé 2014 croît de 3,5 % par rapport à l’année 2013, à 85 M€. Pas de quoi sauter au plafond, mais cela romp avec la tradition d’un CA en baisse depuis quatre ans.
  • Awilco Drilling a détaché son dividende aujourd’hui, au montant d’1 USD. C’est en-dessous des 1,15 USD derniers, mais c’est mieux que zéro. Le rendement est attrayant au cours actuel, avoisinant les 30%.
Ce contenu a été publié dans Reporting. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Nouvelles du front

  1. PoliticalAnimal dit :

    Toujours aussi impressionné par la régularité des CR et l’étendue des investissements ! Bravo !

    Pour 2015, j’ai peu d’ambitions pour les nouveautés : des warrants (tjs pas eu en portif) mais je crains qu’il faille attendre 2016 pour des actions asiatiques et notamment japonaises. Je trouve fantastique ce savoir-faire développé sur le Japon. Avez-vous (oui hein on garde le vouvoiement à l’écrit 😉 l’impression d’avoir progressé dans votre compréhension des boîtes japonaises ? de leur dynamique, de leur comptabilité ? et que votre savoir capitalise ?

    • Boris dit :

      Bonsoir PoliticalAnimal,

      allez, on peut se tutoyer ;-).
      Je suis un peu dans le même cas que toi (en plus diversifié, cependant) : je ne pense pas faire de nouvelles acquisitions prochainement, uniquement du renforcement. Mais on n’est jamais à l’abri de trouver une pépite !

      Merci pour tes commentaires sur le Japon, mais je vais te décevoir : je n’ai aucune connaissance particulière, ni aucun savoir-faire spécifique sur l’analyse de titres nippons. J’ai simplement peaufiné ma méthode de sélection quasi-automatique de titres en combinant des critères de qualité et de prix.
      La méconnaissance du terrain et des enjeux sur place constitue peut-être justement un avantage : je peux me concentrer uniquement sur les chiffres, et ignorer le bruit ambiant. Par ailleurs, il y a tant d’opportunités actuellement correspondant à mes critères, que je peux être très exigeant en termes de marge de sécurité (cash-flows et actifs courants). Note qu’il est facile d’y dénicher des net-net très rentables et qui versent des dividendes.

      Je prévois d’écrire un article prochainement à ce sujet. Ce n’est qu’une question de temps :-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 − = 50