Reporting octobre 2014

Après voir manqué à mes devoirs quant au reporting du mois de septembre (que Dieu me pardonne), je retrouve un peu de temps pour relater mes dernières épopées boursières de ces dernières semaines. Et vous allez voir que le mot « épopée » n’est pas forcément mal choisi…

En effet, déjà, côté performances, je peux dire que les mois de septembre et d’octobre ont continué comme celui d’août, c’est-à-dire dans la douleur. Le portefeuille affiche une performance globale de -4,14% pour le mois de septembre et -3,16% pour celui d’octobre. Grâce à la confortable avance prise en débute d’année, la performance globale de l’année reste malgré tout honorable, à +13,82%.

Nouvelles du front

Ensuite, les mauvaises nouvelles n’ont pas franchement tari (ceci expliquant cela). Et dans l’ambiance de panique générale, les coups adverses sont venus de toutes parts :

  • La chute des cours du pétrole : aussi inattendue que violente, elle a entraîné vers le fond l’ensemble du secteur pétrolier. La montée en puissance des gaz de schiste aux USA couplée avec la volonté de l’Arabie Saoudite en sont certainement un facteur explicatif, mais je m’étonne toujours de voir la brutalité avec laquelle ce genre d’événements se produisent. Bref, en toute logique, ma ligne Awilco Drilling a continué de fondre comme neige au soleil.
  • Panique oblige, on brade tout, et en particulier ce qui semble le plus fragile. Le marché japonais a été sévèrement puni, en amplifiant la baisse des autres places mondiales. Toutes mes japonaises ont chuté, en particulier Excel Co, dont le cours s’est littéralement effondré, perdant plus de 50% en trois jours, pour des raisons que je ne comprends pas. Je n’ai en effet réussi à trouver aucune explication sur le net. Cela soulève d’ailleurs deux problèmes avec l’investissement dans les japonaises : la diversification géographique ne semble plus jouer son rôle dans un marché totalement mondialisé, et l’achat de micro caps qui ne communiquent qu’en japonais complexifie l’investissement en cas de difficulté.
  • Et puis, d’une manière générale, avec des objectifs de croissance revus à la baisse sur tout le globe, le marché des matières premières s’est écroulé. En particulier celui de l’or, avec un cours de l’once aux alentours de 1150 USD ces derniers jours. Là encore, ma diversification en a pris un sérieux coup.

Voilà pour le tableau général. Plus ponctuellement, j’ai également eu à me réjouir de :

  • la mise en faillite d’Alco Stores. Même si je savais que l’entreprise n’allait pas très bien, je ne me doutais pas que c’était aussi grave. Ma perte est de 99%, et je m’attends à ne rien récupérer de cette ligne. Je m’étais heureusement allégé le mois dernier… Mais j’ai du mal à comprendre le management qui a refusé l’OPA à 14 USD il y a un peu plus d’un an…
  • la publication d’un AFFO erroné de la part du REIT ARCP. Pire encore, le groupe s’est fait épingler pour (non seulement avoir publié un AFFO erroné, mais surtout pour) l’avoir camouflé. Deux des dirigeants ont été limogés suite à ce scandale. Le titre a perdu dans la foulée près de 30% depuis l’annonce. Si l’on en croit les dires du P-DG (qui, lui, est malheureusement resté en place), la NAV et le dividende ne sont pas affectés. Mais je crains que sur le long terme, le groupe paie une crise de défiance. Je n’ai pas souhaité me renforcer, malgré la chute du cours, préférant attendre que le marché ait pleinement digéré la nouvelle. Je garde cependant le doigt sur la gâchette…

Et il ne se passe pas un mois sans que l’on parle de Sears. Manifestement en manque cruel de liquidités pour finir l’année (période clef pour le groupe), celui-ci, à l’initiative de son éminent P-DG Eddie Lampert, a encore usé de stratégèmes financiers pour inciter ses actionnaires à mettre la main au portefeuille. Ainsi, après sa tentative (qui semble plutôt ratée) par attribution d’options sur Sears Canada*, Eddie Lampert va un peu plus loin en « forçant la main » des actionnaires en émettant un autre droit. En effet, en tant qu’actionnaire, je vais recevoir début novembre un droit par tranche de 85,1872 titres Sears qui me permettra d’acquérir pour 500 USD :

  • une obligation non garantie maturité 2019 versant un coupon de 8%
  • 17,5994 warrants de prix d’exercice 28,41 USD et de maturité 5 ans

Je suis fortement intéressé par ce droit. Car d’une part une obligation à 8%, c’est gagant-gagnant pour moi et pour Sears, et d’autre part, même si je ne suis pas convaincu que le warrant ne sert à rien si ce n’est à forcer la main des actionnaires (sinon ils seront dilués), je pense pouvoir gagner un peu d’argent avec. Pour la petite histoire, la distribution de ce droit a implicitement forcé les shorters à racheter des titres, ce qui a mécaniquement fait remonter  le cours au-dessus de 41 USD le jour de l’annonce.

* Petit rappel : le 2 octobre, Eddie Lampert a annoncé la distribution d’un droit d’acheter un titre Sears Canada (SCC) pour 10,60 CAD, en raison d’un droit par titre SHLD détenu le 22 octobre.

Mouvements du portefeuille

Je n’ai pas spécialement profité de la baisse des marchés pour massivement investir. J’ai préféré garder quelques cartouches et renforcer çà et là au gré des oppportunités ponctuelles, préférant les entreprises que je connais bien (comme celles que j’ai en portefeuille) à la constitution de nouvelles lignes. J’ai même profité d’une petite augmentation de capital pour renflouer mon compte en USD. Le solde est désormais positif et me permet de prêter mes titres Sears aux shorters au taux brut de 13,16%.

Voici donc les quelques petits mouvements effectués sur la période :

  • Renforcement de ma ligne Sears, au cours de 25,10 USD.
  • Renforcement de ma ligne Toyota Caetano au cours de 1,17 EUR. L’entreprise a très bien performé au premier trimestre (ses ventes de véhicules a augmenté de 41% par rapport au premier semestre 2013) et dégage un résultat et un cash-flow positifs. La VANT passe à 3,72 EUR (estimée rapidement) malgré une augmentation de la dette.
  • Les cours de l’or continuant leur chute, j’ai décidé de me renforcer (modestement) sur mes minières.
  • Même si à 1,79 USD, le titre n’est pas à sa VANT, après une plus-value d’environ 125% sur Sunlink Health System, j’ai décidé de m’alléger. Je garde encore une portion significative de mes titres.
  • La panique que je commence à estimer injustifiée sur Awilco Drilling m’a incité à me renforcer encore une fois, au cours de 95,25 NOK. Sans avis sur l’évolution future du cours du pétrole, je me fie à mes calculs qui me font penser que la société a de grandes chances d’être encore bénéficiaire, même avec un baril à 83 USD.

 Je reste à l’affût de bonnes affaires, préparant une (autre) grosse augmentation de capital d’ici la fin de l’année.

Ce contenu a été publié dans Reporting. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Reporting octobre 2014

  1. Julie dit :

    Et Awilco qui sonne la charge !

    Pour un peu, je regrette de ne pas m’être plus servi en dessous de 95 (j’en avais pris 400).

    Julie.

  2. Evan dit :

    Hi Boris,

    Sorry to hear about Awilco Drilling, Excel Co, Alco, and ARCP. It is nice to remember that this strategy works very well on average, so the good stocks more than make up for the bad stocks.

    I threw darts earlier this year at a list of net net stocks to picks two stocks for a fake portfolio in a competition. Well, one of those stocks was priced at maybe 25% of NCAV, but had a debt to equity ratio around 75%. Of course, the company was Albemarle & Bond, went bankrupt, and wiped out half of my portfolio. I’m happy that was a fake portfolio, and not real money. But, it did strongly reinforce my belief in shunning firms with debt.

    Happy investing!

    Evan

    • Boris dit :

      Hi Evan,

      yes, it was a tough year for these stocks (among others), but as you may know, I’m always over diversified, as Ben Graham himself liked so suggest. So, I don’t forget that net net strategy works fine on average, as you can prouve it.
      You’re talking about Albemarle ! I am a shareholder too. I think all my money there is lost, but the story has not ended yet. We shall see.

      I was more successful with net net japanese stocks like Tasaki or Cocos (that I sold today) and despite Albemarle, Aloc etc. 2014 is not a bad year for me. And as time is my friend, I have no doubt that some other stocks will soar soon.

      Nice to read you,
      Boris

  3. Mickael dit :

    Je vois que vos performances globales sur 2014 jusqu’à présent sont de +16,94%, ça reste positif, malgré ces quelques mois de perte. Qu’en est-il du mois de Novembre ?

    • Boris dit :

      Bonjour Mickael,

      le mois de novembre a été excellent, avec une performance de +7,04%.
      Je regrette de n’avoir eu le temps d’en rédiger un petit reporting. Vous y aurez appris que mes achats massifs à crédit de droits Sears ont été très fructueux…

      Malheureusement, à l’heure où j’écris ces lignes, le mois de décembre semble moins bien prometteur. En effet, même si j’ai dépassé mon plus haut historique en cours de semaine, le soufflet s’est brutalement dégonflé ces derniers jours, victime des chutes coordonnées de Sears et des matières premières.

      J’en profite pour mettre ma performance à jour, merci du rappel.

      Boris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 4 =