Reporting décembre 2013

Avant toute chose, je tiens à vous souhaiter une excellente année 2014. Qu’elle vous soit profitable et vous apporte santé et bonheur.

Le compte rendu de ce mois sera court, car il n’y a pas de grande nouvelle, et je n’ai procédé à aucun mouvement majeur sur aucun de mes portefeuilles. J’étais (et le serai encore quelques semaines) principalement occupé à transférer mes lignes au compte-goutte de mes deux portefeuilles Mégots de Cigare vers un compte unique.
C’est d’ailleurs autour de ce thème que porte le sujet du mois : les transferts de titre. Je tiens à alerter les investisseurs débutants sur les abus de certains courtiers. Aucun courtier n’est parfait, mais certains, comme Cortal Consors, duquel j’étais client pendant près de quinze ans, vont trop loin. Je passe très vite sur les « petites misères » en prenant simplement comme exemple la tarification non compétitive sur les ordres malgré des droits de garde déjà conséquents, ou la qualité de service qui laisse vraiment à désirer. Je pense qu’il y a d’autres courtiers ainsi, même si Cortal se situe à mon avis sur le podium.
Ce qui est très embêtant, c’est lorsque comme moi, vous n’acceptez plus d’être une vache à lait, et que vous souhaitez changer de courtier. Car ce qui à mon sens est inacceptable, c’est le procédé mis en oeuvre afin de dissuader les clients mécontents d’aller voir ailleurs. Il s’agit en effet de leur facturer des frais élevés de fermeture (25 euros par ligne en 2012 et 40 euros en 2013 chez Cortal) et de bloquer le compte un maximum de temps, ce qui est très handicapant pour un investisseur actif ou très diversifié.
Si je m’exprime à ce sujet, c’est pour avertir que le choix du courtier n’est pas anodin. Les tarifications sont bien entendu à prendre en compte, mais ce qui m’a pénalisé chez Cortal, ce sont essentiellement les frais de cloture de compte (je suis très diversifié), et l’impossibilité de passer des ordres pendant le transfert (par exemple l’achat de SIPH à 44 EUR). Il ne faut pas négliger non plus la qualité de service, notamment lors d’OST. Et je peux certifier que des courtiers comme Bourse Direct, Binck, ou Lynx sont bien mieux placés que Cortal, tout en étant bien moins chers.

Malgré ces embûches posées volontairement par mon courtier, la performance des trois portefeuilles pour le mois de décembre s’établit à + 2,41%. Veuillez noter que ce rapport est le dernier qui traitera des opérations de ces deux portefeuilles séparément.

Rendement PEA : +1,96%. Aucun mouvement sur le portefeuille. Les financières sont encore à la fête ce mois-ci avec Axa et les Caisses Régionales du Crédit Agricole, dont la valorisation me paraît complètement absurde.

Mégots de cigare PEA : +1,94%. Profitant du très progressif transfert du portefeuille, j’ai procédé à quelques légers renforcements d’Actia Group, d’Irce et des Nouveaux Constructeurs.

Diversification US : +4,13%. Ma petite société lombarde, FNM porte une bonne partie de cette hausse, confortée par un petit recul (enfin !) de l’euro. Une seule opération : la vente d’Eon Communications, juste avant son envolée (je reviendrai sur ce timing dans mon rapport annuel).
Côté news, Global-Tech annonce, suite aux abyssales pertes ce second trimestre (pas moins de 1,70 USD par action), la fermeture de sa filiale EMS. Toutes les pistes pour rentabiliser les actifs inutilisés sont envisagées. La marge sur la VANT, que j’estime désormais à 21,75 USD, reste cependant très confortable.
Je conclue ce paragraphe par une petite anecdote : la société Xyratex, que j’ai eue en portefeuille cette année, vient d’être rachetée par… Seagate !

Ce contenu a été publié dans Reporting. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Reporting décembre 2013

  1. Herve dit :

    J’imagine que c’est très frustrant de passer son temps à luter contre son broker à la place d’investir… En ce qui concerne mon expérience personnelle, je dois dire que chez Bourse Direct et surtout Interactive Brokers, le service semble être très bon comparé au prix payé, même si je n’ai pas essayé de cloturer un compte.

    • valeurbourse dit :

      Bonjour Hervé,
      ce n’est pas tant le temps perdu qui me dérange, mais plutôt ce que cela me coûte. Ce qui est naturel lorsque l’on est, comme tout investisseur, dans une logique d’optimisation de performance.
      Je vous rejoins au sujet de Bourse Direct et Lynx (Interactive Brokers), pour lesquels le rapport qualité prix est très bon.

      Je vous souhaite une bonne journée.
      Boris

  2. CPaulus dit :

    Bonjour Boris,

    Bonne année 2014. Concernant Cortal vous avez raison. Je suis moi-même client depuis également une quinzaine d’années. Il est trop souvent nécessaire de batailler et/ou de perdre du temps. J’ai du écrire à plusieurs reprise à son PDG (Fabrice Flet) pour la qualité de service de sa société. Comme un certain nombre de banquiers c’est la procédure qui compte et pas nécessairement le client.

    Bon courage et bonne route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 + = 87