Reporting mois de septembre 2013

Fonctionnaires américains au chômage, crise indémêlable en Italie, présomption de faillite en Slovénie et menaces financières en Chine… Rien ne va plus dans notre monde économique capitaliste. Mais qu’en est-il en France ? A vrai dire, je n’en sais rien. Et d’ailleurs, comment le pourrais-je ? Ma seule opinion est que la France, totalement plongée dans la mondialisation, ne saura faire mieux que la moyenne. Je pense même qu’elle ne pourra faire que pire, en raison du boulet qu’elle a elle-même décidé de s’accrocher au pied : je parle bien entendu de l’asphyxie fiscale. N’étant pas économiste, je ne peux (et ne veux) en aucun m’aventurer sur un sujet ausii glissant. Mais je ne peux que déplorer, en tant que citoyen, qu’à titre individuel, travailler ou investir en France semble relever de l’inconscience, comme le faisait remarquer dans sa dernière lettre, durement mais en toute transparence, l’Investisseur Heureux. J’ai donc une pensée douloureuse pour les freelances (corpusucule dont je faisais partie encore récemment) mais pour bien d’autres également, comme les propriétaires de terrains à bâtir, qui vont désormais devoir payer plein pot sur leurs plus-values… Qui peut imaginer qu’une telle mesure aura une autre conséquence que le gel de la mise en vente de terrains et donc 1) la montée des prix due à la raréfaction de l’offre et 2) la baisse des recettes fiscales associées ? Les décisions politiques sur notre fiscalité sont parfois surprenantes, pouvant avoir comme effet l’inverse de celui souhaité… Quant au PEA, dont les avantages fiscaux sont remis en question et rognés chaque année, vaut-il encore le coup ?

Chacun se fera sa réponse. Mais en ce qui me concerne, je ne vois plus l’intérêt de placer son argent en France… Ce n’est pas ce que semble penser le marché, porté par on ne sait quel vent d’optimisme, jusqu’à des sommets qu’on n’aurait osé imaginer au début de cette année. Mon portefeuille global gagne 7,57% ce mois-ci, contre 5,33% pour le CAC 40.

Mégots de Cigare US : +1,40%. Peu d’entrain pour ce portefeuille, victime des inquiétudes au sujet de la dette américaine. On ne peut pourtant pas dire que c’est un phénomène nouveau, ni imprévisible… Aucun mouvement ce mois-ci, mais quelques nouvelles intéressantes. CF Industries : toujours beaucoup de nouvelles sur cette grosse capitalisation. Cette fois-ci, nous apprenons que le richissime homme d’affaires Daniel Loeb s’est renforcé sur le titre, malgré la surproduction d’engrais dans le monde. Encore un gourou qui investit à contre-courant dans cette valeur peu chère. De plus, le PDG a annoncé son départ de l’entreprise, prévu pour 2014. Books-a-million : encore des pertes pour ce trimestre. La situation ne s’arrange vraiment pas. La VANT continue de baisser pour atteindre 6,71 USD. Lakeland Industries : que des bonnes nouvelles. Sur un an glissant, +4,9% de CA, baisse des dépenses de fonctionnement de 30% à 25%, et retour aux bénéfices, portant le bénéfice à 0,74USD par titre ce trimestre. L’entreprise souffre encore beaucoup de sa filiale brésilienne. La VANN se situe à 5,99 USD et la VANT à 9,30 USD. Sigmatron : Très bon début d’année fiscale avec un chiffre d’affaires en hausse de 18% par rapport au trimestre précédent (déjà de très bonne qualité) et un bénéfice pour ce trimestre de 0,24USD par action, qui s’explique par l’augmentation des budgets moyens des clients existants, ainsi que la concrétisation de projets précédemment repoussés. Ce qui est un bon signe pour les mois à venir, mais la direction n’anticipe cependant pas une continuité de la hausse de la demande. L’acquisition de Spitfire en 2010 et de deux usines en 2013 commencent à s’avérer payantes. De fait, la VANT s’établit à 11,08 USD.

Mégots de Cigare PEA : +10,49%. Incroyable rallye… Bien qu’aucune nouvelle officielle n’ait été publiée, le cours de Groupe VIAL a vraiment décollé ce mois-ci, atteignant 1,91€ au plus haut. Il semblerait qu’il s’agisse plus d’une spéculation sur l’ouverture de marchés de la rénovation de la part de l’Etat que du possible gain de cause de Vial dans ses procès qui l’opposent à ses assureurs (suite au meurtre de Patrick Vial). J’ai vendu la moitié de mes titres à 1,84 EUR, mais l’affaire est encore très intéressante, et je garde des liquidités au chaud… Dans la même veine que Groupe Vial, le cours de Gascogne a beaucoup progressé ce mois-ci, manifestement sans raison apparente. Je suis preneur de toute explication… Seul mouvement du mois : achat de Cofidur. Je n’en dis pas plus…

Rendement PEA : +6,55%. Les valeurs de rendement sont les oubliées de la fête, mais s’en tirent quand même assez bien. Notons juste l’arrivée tonitruante de Bolloré au capital de Vivendicontrastant avec le discret départ de Seth Klarman. Dans les faits, Bolloré s’implique énergiquement dans l’administration de cette entreprise en se faisant nommer Directeur Général. Son plan est de scinder le groupe en deux entités indépendantes, une dans la téléphonie (SFR) et l’autre dans les media (Universal et Canal +). Le marché, en souvenir de ses coups miraculeux comme Vallourec, Aegis ou Havas, a largement salué cette nouvelle.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 7