Variantes autour de Sears – Partie I

Ce qui se passe ces derniers jours autour de Sears est absolument passionnant. Dans ma précédente newsletter, je rappelai les termes du droit « basket » que tous les actionnaires de Sears ont reçu dans leur portefeuille le 31 octobre. Pour mémoire, chaque actionnaire de Sears a reçu la semaine dernière pour 85 titres détenus 1 droit :

  • d’acheter 1 obligation versant un coupon annuel de 8%, au facial de 500 USD, maturité 5 ans ET
  • d’acheter 17 warrants Sears au cours de 28,41 USD, maturité 5 ans.

Je pourrais m’amuser à utiliser Black & Scholes pour déterminer le juste prix de ces droist, et ainsi décider de les garder, de les vendre ou même d’en racheter sur le marché (j’ai jusqu’au 17 novembre pour le faire). Mais j’aurais bien du mal, ne connaissant ni la courbe de taux, ni la courbe de volatilité à utiliser…

Cependant, en y regardant de plus près, je peux avoir une vague idée de ce qu’ils valent. Dans ce paragraphe, je vais raisonner à euro constant sur les cinq années à venir (ce qui, compte tenu d’une bonne probabilité de prochaine déflation, n’est peut-être pas si absurde que cela).

Supposons que j’exerce ce droit. Par contrat, je suis contraint d’acheter une obligation à 500 USD. En nommant p le prix de ce droit, je débourse au total 500 + p USD. Mais pour ce prix, je suis quasiment certain de récupérer cinq coupons de 40 USD chacun, soit 200 USD, et j’ai 17 warrants gratuits. Ainsi, à euro constant et hors frais de courtage (très faibles sur ce droit) et impôts , je suis gagnant quoi qu’il arrive si je parviens à acheter mon droit à p < 200 USD.

Ce que je trouve très intéresant dans mon cas, c’est que mon courtier m’autorise à emprunter non seulement pour acheter ces droits, mais également pour acheter les obligations en cas d’exercice. Compte tenu du taux d’emprunt (moins de 2% actuellement chez mon courtier), la même opération réalisée à la marge ne me coûte absolument rien si j’achète ces droits à p < 130 USD. On peut toujours rêver, mais je vous garantis que si le cours du droit tombe aussi bas, je ne vais pas me priver.

Mais je ne crois pas avoir la patience d’attendre des cours aussi bas, car considérer la valeur du warrant à zéro, est absurde. En effet :

  • Le warrant est dans la monnaie (le sous-jacent est autour de 39 USD pour un prix d’exercice de 28,41 USD) et un exercice immédiat de celui-ci (théorique puisque cela est impossible avant le 17 novembre) rapporterait illico plus de 10 USD.
  • Le warrant est de type américain (c’est-à-dire qu’il peut être exerçable à tout moment), ce qui lui donne une bien plus grande valeur qu’une option européenne classique.
  • Une valeur-temps de cinq ans sur un warrant coûte très cher.

Finalement, dans mon cas d’achat à la marge, pour que je ne perde pas d’argent, il suffit que sur les cinq prochaines années, le cours de Sears dépasse les 33 USD. Ca ne me paraît pas difficile (car on y est déjà) si bien que je consière que c’est vraiment une situation assymétrique où le risque de perte est vraiment minime et le potentiel de gain énorme.

Ce contenu a été publié dans Analyse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Variantes autour de Sears – Partie I

  1. yo dit :

    « le warrant est de type américain (c’est-à-dire qu’il peut être exerçable à tout moment), ce qui lui donne une bien plus grande valeur qu’une option » call americain et europeen ont le meme prix pour une action qui ne verse pas de dividende.

    • Boris dit :

      Bonjour Yo,

      ce que vous dites est inexact. Le fait de pouvoir exercer un call à n’importe quel moment de son existence est un énorme avantage que les calls de type européen n’ont pas. Cet avantage a un prix.
      Entre nous, si vous aviez le choix, pour le même prix, entre deux calls de mêmes caractéristiques, dont l’un (celui de type américain) exerçable à tout momemt, et l’autre non, lequel achèteriez-vous ?

      Bonne journée,
      Boris

  2. chris dit :

    Mes droits SHLDZ ont été correctement attribués sur mon compte LYNX mais je découvre – ce soir – que je ne peux ni en acheter d’autres ni les vendre ( ce que je ne désire pas)…j ‘attends la réponse de LYNX…j ‘espère que le warrant sera accessible ultérieurement…

  3. Boris dit :

    Bonjour,

    en effet, les droits étaient cotés jusqu’à jeudi soir. Ils sont en revanche exerçables jusqu’au mardi 18 en cours de journée. Si vous avez eu la chance d’en avoir acheté, n’oubliez pas de les exercer demain…

    Bonne journée

    • chris dit :

      merci à tous les 2…j’ ai mal compris le calendrier…en revanche, pour ce qui est de l ‘exercice j ‘ai bien souscrit…feuilleton à suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

99 − = 90